Caroline Pont-Ziegelmeyer

Sophrologue

« Depuis plusieurs années, j’accompagne des personnes vers un mieux-être physique et une optimisation de leur performance. Au fil du temps, je me suis également intéressée à la prise en compte de la personne dans sa globalité, dans sa relation à son corps, ses émotions et son mental. Dans cette recherche d’équilibre entre le corps et l’esprit, la sophrologie était tout indiquée. C’est donc tout naturellement que je me suis dirigée vers cette méthode.

Après avoir suivi une formation de 2 ans et validé le diplôme de Sophrologue, je me suis spécialisée dans les domaines de la douleur, de l’oncologie et du sport.

Je suis aujourd’hui disponible pour vous, pour vous accompagner dans cette rencontre pleine et entière avec vous-même et avec toutes vos ressources et votre potentiel.

Au plaisir de vous rencontrer sur ce chemin. »

Formations

  • Diplôme de Sophrologue reconnu au R.N.C.P. (Registre Nationale des Certifications Professionnelles) de niveau III au sein de l’école d’Avignon de la F.E.P.S. (Fédérations des Ecoles Professionnelles en Sophrologie) pendant 2 ans en présentiel
  • Formation « Sophrologie et Douleur » par Monique Pont au sein de l’école d’Avignon de la F.E.P.S
  • Formation « Sophrologie et Cancer » par Hélène Jacqueline au sein de l’école de Normandie de la F.E.P.S
  • Formation « Sophrologie et Sport » par Eric Medaets au sein de l’école de Normandie de la F.E.P.S.
  • D.U. Préparation mentale et psychologie du sportif à l’Université de Lille (formation en cours)

Spécialisations

Sophrologie et Douleur, une nouvelle gestion

Dans l’accompagnement de la douleur la sophrologie permet de :

  • Mettre des mots sur les maux
  • Avoir une vision de la douleur de l’extérieur
  • Trouver des outils pour gérer les phases douloureuses
  • Devenir acteur dans la gestion de la douleur

« Nous souffrons avec un tiers de douleurs du passé, un tiers de douleurs présentes, un tiers de douleurs du futur » Milton Erikson

Sophrologie et Cancer, mieux vivre avec la maladie

Depuis 2014, le Plan Cancer mis en place par le Gouvernement intègre la Sophrologie dans ses soins de support accessibles aux personnes malades et aux accompagnants.

Dans l’accompagnement de la maladie, la sophrologie permet de :

  • Réduire le stress dans les périodes difficiles
  • Favoriser l’« acceptation »
  • Prendre conscience des ressources du corps pour faire face à la maladie
  • Gérer l’« après maladie »
  • Devenir acteur de ce chemin de vie
  • Gérer les effets secondaires du traitement
  • Modifier la perception du traitement
  • Se préparer à une intervention chirurgicale

« Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été » Albert Camus

Sophrologie et Sport, améliorer sa préparation mentale

C’est en 1967 que le Dr Raymond Abrezol, père de la sophro-pédagogie sportive, marque l’entrée de la sophrologie dans le monde du sport avec l’équipe nationale suisse de ski. Depuis, la sophrologie a trouvé sa place au sein des techniques de préparation mentale des sportifs de multiples disciplines : 240 médaillés olympiques ont été accompagnés par un sophrologue.

La sophrologie appliquée au sport permet de :

  • Gérer le stress
  • Favoriser la récupération
  • Accentuer la perception du schéma corporel
  • Affiner la perfectibilité du geste technique
  • Gérer les émotions
  • Optimiser la concentration
  • Renforcer la confiance en soi
  • Limiter les pensées négatives et favoriser les pensées positives

« La sophrologie m’aide à libérer les tensions au niveau des épaules et du cou et me donne plus confiance, car désormais j’ai une arme en plus pour combattre le mauvais stress qui m’a souvent faire perdre des compétitions. » Nadège Ait-Ibrahim, Championne du monde de Karaté 2012 (+ 78kg)

« La sophro a changé ma vie  » – Yannick Noah

« La force mentale est l’un des principaux facteurs de réussite d’une carrière  » – Roger Federer